RDC/SOCIETE: LES ETATS-UNIES ET L’UNION EUROPEENNE S’OPPOSENT A L’INTEGRATION DES CHEFS DE GUERRE DANS LA FARDC

partagez cet article.

Selon l’ambassadeur de l’Union européenne en RDC, Jean-Marc Châtaigner, il faudra éviter de récompenser les chefs de guerre. Le diplomate européen propose que les auteurs des crimes graves n’intègrent pas les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

« Les partenaires de la RDC sont engagés en soutien des efforts de stabilisation dans l’Est, la situation y est complexe (135 groupes armés non réguliers y sévissent) et appellent à des réponses militaire, politique, économique adaptées à chaque situation. Restaurer l’autorité de l’Etat est la priorité absolue, tout en évitant de récompenser les chefs de guerre. Ceux qui ont commis des crimes de sang ne doivent être ni intégrés aux FARDC (dont ils s’empressent de déserter), ni bénéficier de projets de réinsertion. Justice doit être rendue aux victimes », a-t-il indiqué.

Pour sa part, l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC, Mike Hammer a affirmé que la situation sécuritaire dans l’Est est vraiment préoccupante et leurs pays respectifs soutiennent les efforts des autorités congolaises pour promouvoir la paix.

Il sied de noter que la partie Est de la RDC demeure en proie à l’insécurité. Les groupes armés ont multiplié des incursions ces derniers jours. Face au chaos sécuritaire persistant, les gouverneurs de l’Ituri, Nord et Sud-Kivu ont plaidé lundi auprès de la présidente de l’Assemblée nationale pour que des solutions urgentes soient trouvées.

Facebook Comments

1 1 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x